Interview
de Jacques GRAND

995 602 Evelyne GAUTHIER

jacques grand
est chef de service exploitation
des stations d’épuration de limoges métropole

Le chantier de modernisation, de sécurisation et d’optimisation énergétique de la station d’épuration principale est en cours, où on est-on aujourd’hui après 1 an de travaux ?

Cette première année de travaux a déjà profondément modifié l’aspect de la station principale que nous connaissions….
Les travaux ont débuté avec la modification par EIFFAGE Energie du réseau électrique existant qui a nécessité entre autres la construction de nouveaux locaux électriques.

Dans le même temps la société SADE procédait au passage des gaines pour les réseaux secs ainsi que la mise en place des plus grosses canalisations structurantes de liaison hydraulique entre les ouvrages.

Le début de l’été 2021 a vu la démolition par EIFFAGE Génie-Civil de l’ancienne file de traitement biologique datant de 1969 ainsi que l’entrée en lice de la société WOLF en charge de la construction de tous les ouvrages circulaires.

Cette période a débuté par la construction des premiers ouvrages béton importants : puits du nouveau clarificateur, les deux bâches de stockage des boues, les décanteurs primaires.

Entre temps deux nouveaux dégrilleurs fins plus performants (élimination des déchets contenus dans les eaux usées type lingettes, feuilles, plastiques, etc.) ont été installés par la société SOURCES en octobre. Ceci permettra d’améliorer le traitement des eaux usées en évitant les déversements intempestifs dans le milieu naturel, notamment lors d’épisodes pluvieux intenses.

Quelles-ont été les principales difficultés jusqu’à maintenant ?

Durant ces premiers 12 mois si on devait choisir parmi les principales difficultés d’un tel chantier, j’en choisirais deux :

La première difficulté est bien entendu la réalisation de travaux dans un site en activité. Le challenge étant de faire cohabiter des entités qui ne visent pas forcément des objectifs similaires et qui n’ont pas les mêmes contraintes :

  • D’un côté la station de traitement a pour priorité de rejeter dans le milieu naturel de l’eau traitée qui répond à une réglementation et à des normes de rejet strictes.
  • De l’autre, l’objectif du titulaire du marché est de réaliser les travaux dans le budget attribué et dans le délai prévu par contrat tout en respectant les garanties inscrites au cahier des charges défini par Limoges Métropole

La seconde difficulté réside dans l’intégration des nouveaux ouvrages au milieu d’autres déjà construits…et surtout dans un sous-sol déjà bien encombré par des canalisations d’eau, des câbles électriques haute-tension ou des canalisations de gaz.

Pour prévenir les risques Limoges Métropole a mandaté pour toute la durée du chantier un coordinateur de sécurité et de protection santé (cabinet DUBOC) ainsi qu’un contrôleur technique (Groupe Qualiconsult) auxquels il faut ajouter la surveillance accrue du maitre d’œuvre (Egis Eau) ainsi que la parfaite connaissance du site et la vigilance permanente des équipes de la station.

Ces contraintes importantes pouvant aboutir par moment à créer quelques tensions…….

Quelles sont les prochaines échéances ?

Se profile maintenant pour le 1er semestre 2022 la fin de la construction des ouvrages en béton : bâches à boues, bâtiment boues, décanteur primaire. Dans le même temps va débuter la réalisation du nouveau digesteur de boues de 2100 m3, de l’épaississeur de boues, de la refonte de l’ouvrage de recirculation/dégazage et du clarificateur supplémentaire.

S’ensuivront sur ces nouveaux ouvrages les interventions de second œuvre ainsi que la mise en place des premiers équipements électromécaniques.

Autre étape importante : la mise en place d’un traitement de purification du biogaz produit à partir de la méthanisation des boues afin de pouvoir injecter le biométhane dans le réseau public de GRDF.

Il faudra attendre fin 2022/début 2023 pour assister aux premières mises en service, à la réhabilitation des deux bassins biologiques et à la première injection de biométhane qui devrait intervenir au printemps 2023.

Privacy Preferences

When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in the form of cookies. Here you can change your Privacy preferences. It is worth noting that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we are able to offer.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
Notre site internet utilise des cookies afin d'optimiser sa rapidité de consultation. Paramétrez vos préférences et/ou donnez votre consentement.